Immobilier : 77 % des professionnels sont optimistes pour les prochains mois

Bonne nouvelle, les professionnels de l’immobilier gardent le moral. En effet, si 26 % d’entre eux estiment que le marché s’est détérioré au cours de l’année, 77 % sont optimistes pour les 12 mois à venir.

3 professionnels de l’immobilier sur 4 sont optimistes

Au cours des 4 derniers mois (de janvier à avril), la proportion des professionnels estimant que le marché s’est détérioré progresse : 26 % contre 11 % en avril 2017 (+15 points en un an). Cependant, trois professionnels sur quatre (74 %) considèrent que le marché du logement s’est stabilisé (42 %) ou amélioré (32 %) sur la même période. 3 professionnels sur 4 (77 %) sont optimistes pour les 12 prochains mois. Même s’il est en recul par rapport au record de septembre 2017, ce taux d’optimistes est globalement au même niveau depuis deux ans. En revanche, l’écart tend à s’accentuer entre l’Île-de-France (89 % d’optimistes) et la province (75 %). Le niveau bas des taux d’intérêt et le dynamisme du marché nourrissent cet optimisme, lorsqu’à l’inverse les professionnels se déclarent inquiets par la diminution des aides à l’accession.

  • Evolution perçue du marché immobilier

Les professionnels misent sur une stabilité des prix et des transactions

Dans le neuf, 45 % des professionnels estiment que le niveau des transactions devrait se maintenir et 32 % qu’il devrait progresser. Par ailleurs, ils pensent que les prix vont rester stables (56 % des répondants) ou augmenter (37 %). Dans l’ancien, la stabilité prévaut aussi puisque 53 % des professionnels anticipent une stabilité des transactions, tandis que 52 % anticipent une stabilité des prix. Interrogés sur le projet de loi ELAN, les professionnels estiment plusieurs mesures prioritaires : la simplification des normes et des procédures d’urbanisme (pour 70 % des répondants), la revitalisation des centres-villes (41 %), la lutte contre les recours abusifs (39 %), la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements (27 %). Enfin, 3 professionnels sur 4 (74 %) estiment enfin qu’il faut revenir sur la quasi-suppression de l’APL accession, intervenue fin 2017.

  • Evolution du moral des professionnels de l’immobilier

Romain

Rédacteur pour active diag13 depuis plus de 5 ans, je suis passionné par l'immobilier et diagnostiqueur immobilier de profession. Je rédige depuis peu des articles concernant le domaine de l'immobilier !

Romain has 55 postes et comptage. Voir tous les messages de Romain

Laisser un commentaire