IMMOBILIER : OÙ ACHETER À MARSEILLE, POUR HABITER OU POUR LOUER

A Marseille, le pouvoir d’achat est désormais à un niveau record pour les acheteurs de logement. Découvrez la cote immobilière et nos conseils selon votre profil.

Après un reflux de 15% en dix ans, les prix de l’immobilier n’ont redécollé que de 2% en 2017. Autant dire qu’avec la baisse des taux d’intérêt les acheteurs disposent d’un pouvoir d’achat record. « Quant aux vendeurs, ils sont moins gourmands, et les biens sont donc rapidement cédés », complète Loïc Dahan, du réseau OptimHome.

Voir aussi: À Marseille, les prix de l’immobilier sont au ralenti !

Vous êtes primo-accédant

  • Bien à cibler : trois-pièces, souvent à rafraîchir.
    Secteurs à prospecter : Opéra, hypercentre, Castellane, Saint- Pierre, Libération, Saint-Loup.
    Budget à prévoir : 70.000 à 160.000 euros selon le secteur.

Les primo-accédants, qui représentent environ 50% des achats, ne s’interdisent aucun quartier. Ainsi, s’ils peuvent viser un deux ou trois-pièces des secteurs chics (les VIIè, VIIIè ou IXè arrondissements), avec le même budget, c’est dans un quatre-pièces qu’ils poseront leurs valises, dans les quartiers plus abordables (du XIè au XIVè). Et si les trois-pièces valent 160.000 euros à Mazargues (IXè), ils ne coûtent que 70.000 euros à Saint-Lazare (IIIe ). Dans le neuf, les ménages éligibles pourront solliciter un chèque Premier Logement de 2.000 à 4.000 euros, assorti d’un prêt à taux zéro spécifique, compris entre 10.000 et 20.000 euros sur quinze ans. Des aides qui ne visent toutefois que certains programmes labellisés, dont le prix ne dépasse pas 2.650 euros hors taxes le mètre carré, parking compris. Soit 20% moins cher que la moyenne de l’agglomération, à 4.000 euros TTC le mètre carré.

Vous êtes secundo-accédant

  • Bien à cibler : quatre à six-pièces avec terrasse.
    Secteurs à prospecter : Prado, Préfecture, Vauban, Bompard, Corniche, Sainte-Anne.
    Budget à prévoir : en moyenne 400.000 euros en bon état.

Egalement de retour, cette clientèle a ses exigences. « Du cachet et de belles prestations, dont une terrasse ou un espace extérieur », décrit Laurence Léonard, de Laforêt Immobilier Castellane. Dans les quartiers chics, de tels critères font enfler la note. Ce 110 mètres carrés, refait à neuf, de la rue du Commandant-Rolland (VIIIè), a ainsi coûté 720.000 euros. Côté maisons, tout dépend du secteur : celles de quatre pièces s’enlèvent à 420.000 euros dans le IXè, mais à 180.000 euros dans le XVIè.

Vous êtes investisseur

  • Bien à cibler : grand studio ou deux-pièces sans ascenseur, des années 1900 à 1930.
    Secteurs à prospecter : Saint- Charles, Vieux-Port, Corniche.
    Budget à prévoir : 60.000 à 150.000 euros.

Marseille a tout de l’eldorado pour les investisseurs. « Pour une petite surface, le rendement varie de 7 à 10% », assure Cédric Dahan, d’Optim Home. Exemple avec ce 43 mètres carrés, rue du Berceau (Vè), vendu 92.000 euros pour 630 euros de loyer (soit 8,2% de rentabilité). Pour ne rien gâcher, le ticket d’entrée est faible : 63.000 euros pour ce studio du boulevard Baille (VIè), affichant un rendement de 9%. Pour un parking, 10.000 euros suffisent en plein centre-ville. Bien sûr, la location à la nuitée peut rapporter plus. « Gare toutefois à la concurrence sur le créneau », prévient Cédric Dahan. Le secteur de Saint-Charles, notamment, s’affiche comme le plus encombré, devant le VIIè arrondissement.

Source: capital.fr

Active Diag

Rédacteur pour active diag13 depuis plus de 5 ans, je suis passionné par l'immobilier et diagnostiqueur immobilier de profession. Je rédige depuis peu des articles concernant le domaine de l'immobilier !

Active Diag has 51 posts and counting. See all posts by Active Diag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *